mecanique fait par ea

Le projet

L’association AAHMA a son siège social basé Z.A des Sources à Melay (49 120).

Elle est composée de personnes issues de secteurs variés : élus des collectivités territoriales, sympathisants, parents. Cette diversité est garante de notre engagement actuel et à venir.

Statutairement, l’association est composée de trois collèges :

  • Les élus des collectivités territoriales apportent leur conseil technique et sont des leviers d’action auprès des autorités légales et réglementaires.
  • Les sympathisants garantissent un équilibre en s’impliquant dans un regard plus neutre.
  • Les parents apportent une contribution collective aux intérêts des principaux bénéficiaires.

LES MISSIONS DE L’ASSOCIATION :

1 – L’association a pour vocation d’accueillir et d’accompagner des personnes présentant un handicap mental et/ou psychique

L’âge des personnes accueillies dans nos établissements se situe entre 18 ans (dont amendement CRETON) et l’âge de la retraite. Toutes ces personnes (hommes et femmes) présentent un handicap mental et/ou psychique. Un partenariat avec le réseau psychiatrique local (hôpital de Cholet, psychiatres privés) permet d’orienter ponctuellement ou durablement les personnes évoluant vers une problématique relevant du domaine psychiatrique.

Nos établissements sont ouverts prioritairement à des personnes vivant sur le département et plus spécifiquement à celles habitant le bassin de vie du Chemillois et des environs.

Le sens de cet accueil et de cet accompagnement est d’aider la personne à développer son propre bien-être, ceci pouvant passer par l’acquisition d’une plus grande autonomie professionnelle, par la possibilité de devenir un acteur social à part entière, mais aussi de bénéficier de moments de sérénité et de repos et ce, en respectant son rythme.

2 – Parier sur le fait que l’intégration sociale des personnes accueillies puisse se faire par le travail qu’elles réalisent et l’accompagnement social qui leur est proposé

• Permettre une promotion professionnelle et sociale des personnes accueillies en leur proposant :

– De participer au dispositif régional « Différent et Compétent ».
– Un accompagnement médico-social qui répond aux besoins de développer des compétences sociales importantes pour la vie en société et pour la vie en collectivité, de s’intégrer positivement au sein de la cité, d’évoluer vers un mieux-être par des activités corporelles, des ateliers d’expression, de faire connaître et reconnaître leur contribution au sein de nos établissements et à l’extérieur.

• Favoriser leur développement personnel social tout au long de leur vie dans un contexte de proximité … en leur proposant :

– Un accompagnement visant le maintien des liens familiaux en fonction de leurs souhaits exprimés.
– Concevoir des outils et des actions pour informer et fédérer les familles et amis (petit journal, site internet, réunions, …).
– Un accompagnement à la vie affective et sexuelle par une équipe ressource constituée de professionnels de chaque établissement et service de l’association. Une réflexion commune sur les modalités d’accompagnement autour de cette thématique est engagée.

Extrait de la Charte des Droits et des Libertés de la personne accueillie (Article 6 – droit au respect des liens familiaux) :
« la prise en charge ou l’accompagnement doit favoriser le maintien des liens familiaux (…) dans le respect des souhaits de la personne… ».

– Un accompagnement au plus près des besoins des personnes en réalisant des unités de vie au sein de notre foyer d’hébergement correspondant aux souhaits des résidants.

– La possibilité d’un parcours pour les personnes entre les établissements et services et permettre un accompagnement visant une intégration vers le monde ordinaire.

3 – L’association doit être en veille, attentive aux besoins

En ce sens, elle se veut être un organe de réflexion et être force de propositions :
• Réfléchir à la question de la fatigabilité et au vieillissement des personnes accueillies
• Renforcer la prévention et les soins liés au vieillissement des personnes accueillies.
• Faciliter le travail en réseau entre le secteur Sanitaire et le secteur Médico-social par voie de conventionnements et de participation active aux instances de réflexion.
• Proposer une logique de parcours au sein des établissements par le biais du groupe ORGER par exemple.
• Réfléchir à l’accompagnement des personnes souffrant de handicap psychique.

4 – Assurer la pérennité de l’association

Notre vigilance doit être constante pour éviter les déséquilibres entre les impératifs de gestion administrative et financière et les objectifs de l’association :
• Du fait de la diminution des financements des organismes de tutelle.
• Du fait de l’environnement économique, de l’attente des entreprises partenaires vers plus de technicité et de réactivité.

Pour une meilleure efficience, l’association à la volonté :
• De faire vivre les 3 collèges composant son conseil d’administration (élus, parents, sympathisants).
• De travailler en commissions.
• De consolider sa place dans différents réseaux, tout en maintenant son ancrage local.